• Marie Bartoleschi

D’un extrême à l’autre

Dernière mise à jour : 28 sept. 2020


Vous arrive-t-il de vous sentir écartelé entre des traits de votre personnalité diamétralement opposés ? Un peu comme si vous deviez faire le grand écart en permanence entre différentes facettes de vous-même…


Vous sentez-vous d’une force et d’une solidité à toute épreuve d’un côté et de l’autre vulnérable comme un enfant apeuré ? Pouvez-vous vous montrer froid et analytique comme une machine et à d’autres moments d’une sensibilité à fleur de peau ? Pouvez-vous perdre dans l’action réactive comme parfois rester dans l’inaction ?


Couvrir ce spectre très largue en permanence, alterner de façon schizophrénique les manières de réagir est très caractéristique des personnes hyper-polarisées. Cela nécessite énormément d’énergie d’alterner de la sorte. Lorsqu’une personne passe d’un extrême à l’autre, elle vit en permanence des conflits internes qui peuvent s’aggraver avec le temps et envahir toutes les sphères de sa vie : intime, relationnelle, professionnelle… Pour moi, c’est le signe que la personne doit remettre de l’harmonie et de l’unité au centre de sa vie en faisant tout d’abord un état de lieux de cette dynamique et des forces qui la composent.


Il suffit souvent de restaurer le dialogue, les négociations, l’écoute entre les différentes parts de soi, de mobiliser les qualités d’une autre facette pour trouver une voix du milieu.


Cela lui demandera de se distinguer de ses voix intérieures plutôt que de s'identifier à elles. En comprenant cela, elle pourra entamer un dialogue avec elles et se dire que leur intensité émotionnelle est le moyen que ces voix utilisent pour attirer son attention.


Il lui faudra apprendre à retourner le regard sur elle afin de déterminer la facette ou les facettes d'elle-même qui émergent et demandent son attention. Elles crient à ses oreilles généralement parce qu’un besoin émotionnel est insatisfait. Elle pourra revenir au centre des décisions et prendre la responsabilité de répondre de façon saine et nourrissante à ses besoins. L’alternance devient alors beaucoup moins marquée.


Il est aussi important d’avoir une très bonne connaissance de soi afin d’identifier les déclencheurs et les mécanismes de défenses qui s’activent dans ce cas et de pouvoir prendre du recul en conscience.


Entretenir un dialogue intime avec soi, connaître ses modes de fonctionnement est la clé d’une vie harmonieuse et équilibrée.
13 vues

Posts récents

Voir tout