• Marie Bartoleschi

Déconstruire nos mécanismes de survie


Lorsque nous vivons en mode survie au quotidien, nous avons mis en place de nombreux mécanismes de défenses et de croyances cristallisées afin de nous maintenir dans une sécurité illusoire bâtie sur le contrôle et la rigidité.


Nous avons souvent la volonté de nous débarrasser de ces mécanismes tant aujourd'hui ils nous font souffrir. Cependant, plus nous tentons de les réduire à néant plus nous renforçons la manière qu'ils ont d'exister : RÉSISTER.


Il nous faut alors comprendre que notre potentiel de souffrance est directement lié à notre potentiel de résistance.


Le lâcher prise est la voix royale pour quitter le mode survie et cela nous demande d'apprendre un mode de fonctionnement complètement différent de ce qui résonne en chacune de nos cellules : La LUTTE.


Lorsque j'accompagne des clients en mode survie, je sais que je vais devoir m'adresser d'une façon ou d'une autre à ces mécanismes de survie et entamer un dialogue intime avec eux. Si je les aborde de façon frontale, je sais que j'ai de grande chance d'activer la rigidité chez mes client. C'est en collaborant avec ces forces psychiques, que je peux enfin accéder aux espaces blessés qu'elles protègent. Je dois leur exprimer à quel point je respecte le travail extraordinaire qui a été fait, que je le reconnais et que maintenant nous pouvons trouver ensemble un autre chemin afin de protéger la psyché. Parce que je donne de l'amour à ces résistances, elles fondent comme neige au soleil.


Pour mes clients, il devient alors possible de faire leurs choix à partir d'un espace de fluidité plutôt que d'un espace de contraction.


C'est dans l'amour et la douceur que l'on guérit du mode survie et non pas dans la résistance et la rigidité.
28 vues

Posts récents

Voir tout